Truffade ou aligot ? Les meilleures recettes …

La truffade est une spécialité auvergnate du nord de l’Aveyron dont le nom provient de l’ancienne appellation de la pomme de terre c’est-à-dire la truffe. Ensuite, l’aligot provient du l’Aubrac c’est un des hauts plateaux se situant dans le Massif central. Cette préparation utilise une purée de pommes de terre alors que l’autre est à base de rondelles fines de patates. Continuer la lecture de « Truffade ou aligot ? Les meilleures recettes … »

Le fromage Cantal : merveille d’Auvergne

Parmi les fromages les plus connus d’Auvergne, nous avons avec le Saint-Nectaire, le vénérable Cantal parmi les trésors fromagers. Fromage au lait de vache à croute, le Cantal allie terroir savoir-faire fromager ancestral et terroir d’Auvergne !

Le Cantal : un vrai fromage ancré en Auvergne

Cantal : un vieux fromage du terroir auvergnat
Cantal : un vieux fromage du terroir auvergnat

Selon les dires de Pline l’Ancien, le Cantal serait le patriarche des fromages, avec près de 2 000 ans d’existence. Rendez-vous donc compte que l’auteur tragiquement disparu à Pompéi et le fromage Cantal ont été contemporains.

C’est ainsi que Pline l’Ancien, narre qu’il y a 2 000 ans, dans les pâturages fertiles du “pays vert”, la Haute-Auvergne, naissait le Cantal. Pline l’ancien, dans son « Histoire Naturelle » indique que le fromage le plus apprécié à Rome est celui “du Pays de Gabalès et de Gevaudan”. Ce vénérable fromage servait de monnaie aux peuplades locales du temps des Romains.

Effectivement depuis les temps anciens, Le Cantal a très rapidement joui d’un prestigieux terroir : terres riches, sols volcaniques, flore originale, … et imagination de ses habitants !

De nos jours, le  Cantal est toujours façonné en Auvergne à savoir le département du Cantal, et quelques localités de départements limitrophes : Aveyron, Corrèze, Haute-Loire, Puy-de-Dôme.

 

Les spécificités du Cantal

Issu du lait de vache de Salers, le Cantal est un fromage non cuit avec une à pâte ferme, non cuite.  Particularité de ce fromage d’Auvergne, il est pressé à deux reprises. Une première fois après l’emprésurage et le brassage et une seconde fois alors que le caillé s’est transformé en tomme. Ainsi, il se présente sous la forme caractéristique d’un cylindre d’un poids de 35 à 45 kg, fabriqués dans des moules d’un diamètre de 36 à 42 cm.

Deux types de Cantal sont produits :

  • Cantal fermier, qui est fabriqué à partir de lait non pasteurisé et produits agricoles,
  • Cantal Laitier est fait de lait pasteurisé et des produits laitiers est la version la plus vendue et la plus produite.

Dégustation du Cantal

Un affinage nécessaire pour le Cantal

Fromage Cantal jeune
Fromage AOC Cantal jeune

Votre fromager vous le dira sûrement : « Le Cantal est un fromage qui s’affine selon votre dégustation » :

  • Le Cantal est considéré comme jeune entre un et deux mois, avec des goûts fruités,
  • Entre deux et 8 mois, le Cantal est jugé entre-deux, avec un caractère plus affirmé,
  • Après 8 mois, le fromage Cantal est reconnaissable à sa croute et à sa teinture jaune. C’est là que le Cantal révèle tout son caractère fort et doux à la fois.

Un fromage passe-partout

C’est un fromage passe partout et peut être utilisé par exemple dans les omelettes, salades, soupes, truffade (un plat traditionnel d’Auvergne à base de pommes de terre tranchées) et fondues au fromage.

Il est bon de savoir que le Cantal se découpe dans le sens de la longueur de la tranche tout en conservant un morceau de croûte pour chaque amateur de ce fromage.

SmellyCheese vous recommande de le déguster avec un vin rouge, comme le Gaillac Rouge. Rien de mieux que pour accompagner ce vénérable Cantal, véritable sages des fromages d’Auvergne.

5 fromages AOC à découvrir en Auvergne

En région Auvergne du centre de la France, nous avons cinq grands fromages à avoir obtenu le statut de fromage AOC (AOC Appellation d’Origine Contrôlée). En fait, aucune autre région de France peut prétendre à autant de fromages de qualité AOC. Continuer la lecture de « 5 fromages AOC à découvrir en Auvergne »